Menu de navigation principale Menu de navigation de la rubrique Contenus de cette page Mairie, coordonnées et horaires
 
 
 

Sécurité et Prévention


 

Rencontres prévention

3e rencontre prévention - 2006

Pour cette troisième édition des rencontres autour du thème " Les Préventions dans la ville et le 18e ", le sujet central a été la « Famille ». Cette manifestation s'est déroulée avec la présence de Daniel Vaillant et d'Annick Lepetit, 1ère adjointe au maire du 18e, députée de Paris, à l'occasion de la journée Internationale des droits de l'enfant.

La famille s'insère dans une société et un environnement parfois difficile et qui peuvent soumettre l'enfant ou l'adolescent à des dérives, tels ont été les sujets débattus lors de cette journée.
Le 18e arrondissement est particulièrement concerné par ces thématiques car une partie non négligeable de la population du 18e vit dans une précarité forte et, parfois, appréhende mal les contraintes d'une vie en société très réglementée et d'un milieu urbain où des repères sont indispensables, notamment aux enfants.

Le besoin de soutien familial est donc très fort dans notre arrondissement, notamment en ce qui concerne les relations entre parents et établissements scolaires. Le sociologue Hugues LAGRANGE montre bien dans une étude qu'il a réalisée dans le 18e que la réussite scolaire des enfants dépend en partie du positionnement des parents par rapport à l'institution scolaire. Dans d'autres domaines, tel l'accès à la santé ou le périscolaire, nombre de familles doivent être soutenues.

Cette rencontre a aussi été l'occasion d'aborder des sujets plus juridiques, comme la loi qui prévoit une mise sous tutelle des allocations familiales en cas d'absentéisme scolaire et la réalité des conditions de mise en application de cette loi.

Gilbert BERLIOZ, consultant dans le domaine des politiques sociales, a ouvert les débats.
Et c'est Serge FRAYSSE qui a animé la table ronde où des professionnels de terrain, certains travaillant notamment dans le champ de l'interculturel, ont pu proposer des solutions à mettre en œuvre.

Communication de Serge Fraysse lors du conseil d'arrondissement du 8 novembre 2004

Le 21 octobre 2005 s'est déroulée à la mairie du 18e, la deuxième rencontre autour du thème « Les préventions dans la ville et le 18ème ». Il s'agissait une nouvelle fois de rendre visible les préventions qui s'appliquent concrètement dans un arrondissement fort de son identité, de ses richesses, mais aussi confronté à des difficultés plus fortes qu'ailleurs ; l'objectif était de réunir et de permettre le débat entre des acteurs d'horizons divers, travaillant auprès des jeunes, les enfants également, certains connaissant des problèmes de comportements, de violence voire de délinquance.

Plus de 250 personnes (animateurs, éducateurs, personnels de l'Education nationale ou des services sociaux…) ont répondu à cette invitation, deux thèmes ayant été retenus :
  • la prévention précoce ;
  • le travail avec les jeunes les plus en difficulté.
Il a donc été souligné lors de cette rencontre que la prévention offre des méthodes de travail ... :
  • cibler les publics à accompagner ;
  • détecter les difficultés et anticiper leur aggravation ;
  • signaler les personnes pour une prise en charge qui s'appuie bien évidemment sur les moyens mis à disposition par les pouvoirs public,
Il faut donc agir dès la crèche, dans l'école, maillon indispensable de ce travail comme l'a souligné le sociologue Hugues Lagrange, et les structures qui accueillent ou accompagnent les jeunes. Mais il faut également agir auprès des parents, au cœur des familles, et avec eux afin que chacun assume au mieux ses responsabilités. Par sa présence à cette rencontre, le maire de Paris Bertrand Delanoë a pu confirmer la mise en place de deux projets qui nous permettront de travailler dans ce sens :
  • la veille éducative, projet inscrit dans le contrat de sécurité d'arrondissement signé en mars 2002 et qui est en premier lieu une mise en réseau de tous les acteurs qui contribuent à l'éducation sous toutes ses formes, l'objectif principal étant de prévenir la rupture scolaire ;
  • la mise en place de correspondants de nuit quartier Château Rouge, projet sur lequel nous travaillons d'ores et déjà.
Au cours de ces débats, riches et parfois passionnés, nous avons pu lancer d'autres pistes de travail :
  • nous souhaitons ainsi que la DPP et la DASES réfléchissent ensemble au problème des tout-jeunes livrés à eux mêmes, par exemple dans les squares de l'arrondissement ;
  • la création dans le 18ème d'un internat pour les élèves qui vivent dans des conditions de logement difficiles.
Nous avons par ailleurs élaborer un « guide prévention sécurité » de l'arrondissement qui reprend des éléments sociologiques, géographiques et répertorie les acteurs qui oeuvrent dans le champ de l'enfance en danger, de la prévention spécialisée, de la toxicomanie…C'est un outil utile pour tout professionnel qui arrive dans le 18ème, qu'il soit policier, directeur d'école ou assistant social.

Dans le 18e, le choix du partenariat a été fait depuis longtemps car c'est bien tous ensemble que nous parviendrons à mettre en place les politiques de prévention nécessaires au bien être des quartiers et des habitants.

Comme l'a rappelé Daniel Vaillant au cours de cette rencontre, "la prévention, ce n'est pas un jour, c'est tous les jours", et je terminerai donc mon propos en remerciant tous ceux qui se sont mobilisés pour la bonne tenue de cette rencontre, animateurs, rapporteurs et intervenants des ateliers ainsi que tous ceux qui l'ont fait vivre et l'ont permise.

 
-->